• Cela fait un moment que je ne vous ai pas présenté la faune et la flore de Martinique... Et pourtant vous savez qu'elles sont riches!!

    Vous ne pouvez pas passer sur l'île sans entendre parler de la "Matoutou"...  J'ai bien dit "LA" matoutou, à ne pas confondre avec "LE" matoutou (de crabes) dont je vous ai déjà parlé pour Pâques (ICI).

    La Matoutou falaise (c'est son nom entier) est donc une araignée endémique de l'île, de la famille des mygales, que l'on trouve plutôt au cœur de la forêt tropicale du nord de l'île.

    En tant qu'arachnophobe, je dois vous avouer que toutes mes premières randonnées sur l'île, notamment en forêt, se faisaient en pantalon, de peur de croiser une matoutou... Au final, au bout de deux ans, je me suis plutôt mise à la chercher cette araignée, je trouvais dommage de ne pas croiser cette espèce endémique!! Dur dur de la trouver, elle est inoffensive et a plutôt tendance à se cacher... Mais youpi!! C'est chose faite : au mois de mai lors de notre seconde visite à l'habitation Céron (lieu très réputé pour croiser la matoutou), en famille (ma mère n'a pas compris pourquoi MOI si peureuse des araignées j'en cherchais une...), elle est apparue !!! On a même pu en voir deux...

     

    Voilà donc cette belle araignée, qui mesure une dizaine de centimètres. Il faut savoir qu'elle fait l'objet d'une protection par arrêté (depuis 1995, arrêté renforcé en 2017), car elle était fortement commercialisée, ce qui peut mettre en péril l'espèce. En étant observateur, on a même pu voir dans le parc de l'habitation Céron une araignée dans son nid de toile :

    Finalement cette matoutou falaise m'a (légèrement) réconciliée avec le monde des arachnides...

    NB : J'en ai ensuite recroisé une lors de notre balade à la cascade Didier, malheureusement écrasée par un promeneur peu vigilant.


    votre commentaire
  • Avec les dernières pluies sont sortis en masse les escargots, et l'un d'entre eux s'est même invité à la fenêtre de la cuisine... L'occasion pour moi de vous présenter les escargots que l'on croise ici :

     

     

    Cet escargot à coquille un peu allongé est celui que l'on croise le plus souvent (voir toujours). Il est très gros à l'âge adulte, jusqu'à 10-12 cm. J'ai demandé aux loulous de mettre leur main à côté du spécimen de la cuisine, pour avoir une idée de la taille (à gauche petit loulou 2 ans et 1/2, et à droite poupette 5 ans) :

     

    Comme quoi même les escargots n'ont pas la même forme dans les tropiques!!

     


    2 commentaires
  • Voici un oiseau typique de la Martinique, que l'on trouve habituellement au bord des cours d'eau : ici la photo est prise de notre terrasse. L'espèce présente ici est "l'aigrette neigeuse", en rapport avec son plumage... C'est un oiseau de la même famille que le héron (pattes longues et fines, et bec long).

    En fait nous observons ces aigrettes dans notre jardin uniquement quand les pelouses sont en cours de tonte : je suppose qu'elles viennent ainsi se nourrir des vers de terre et insectes qui sont alors mis au jour. Mais elles ne restent jamais très longtemps !!!

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique