• Le tour de la Pelée!!

    11/05/2019

    Il ne nous reste que quelques mois (semaines!) pour profiter encore de cette belle île, et on ne pouvait pas concevoir de quitter la Martinique sans être montés à son sommet, sur la montagne Pelée... Et bien c'est chose faite, nous avons profité de la présence de Mamie et Papy qui gardaient les ouistitis, pour faire cette belle randonnée en amoureux!! Le jour a donc été choisi par défaut (celui qui était disponible, pas le meilleur niveau météo!), et c'est dans la brume et les nuages que nous avons marché !

     

    Dimanche 11, nous voilà donc levés à 4h00 du matin, pour arriver suffisamment tôt sur place (il faut compter 1 heure de route!)... Nous arrivons donc un peu après 5h30 au niveau du premier refuge (l'Aileron), départ de la randonnée : il fait froid (21°C, oui oui c'est froid quand on est habitué au 27-30°C!), et la brume est là.

     

    Allez c'est parti, on connait déjà la première partie, constituée de marches (rappelez-vous, je vous avais raconté notre première venue ICI)... Sauf que là on ne voit aucun panorama !!

     

    On dépasse assez vite le point où on s'était arrêté la première fois... Les choses un peu plus sérieuses commencent, avec une pente plus accentuée, dans les rochers (avec par moment des marches aménagées dans la roche) :

     

    On arrive finalement au 2ème refuge, qui était notre premier objectif... et assez rapidement, au bout de 1h10 (beaucoup moins que ce qui était annoncé sur les petits panneaux...).

     

    Le temps d'une mini pause pipi, et on décide de continuer (un peu) le long de la Caldeira...

     

    En arrivant près de l'intersection avec le sentier de Grande Savane, qui démarre du coté du Prêcheur, d'un seul coup quelques nuages s'écartent, et nous avons une (petite) vue de la côte Caraïbes et de la ville du Prêcheur !! Cette minuscule vue dégagée ne durera que quelques secondes (je n'ai même pas eu le temps de sortir le téléphone de la poche), et ce sera la seule de tout notre parcours!!

     

    Comme jusque là on a avancé plutôt vite, on décide alors de faire la boucle entière... La rando continue (après l'arc-de-cercle de la Caldeira) par une bonne montée pierreuse.

     

    On arrive finalement en haut, sur un plateau, où le vent souffle très fort!! J'ai été obligée de m'accrocher à un petit poteau de signalisation pendant plusieurs minutes avant de pouvoir rejoindre une zone un peu à l'abri à une dizaine de mètres... Décidément, cette randonnée est sportive! Après encore quelques séries d'escalade (le chemin étant composé de rochers!), on passera devant le 3ème refuge (mais on ne s'arrête pas, le vent est trop fort) : à partir de là, on peut suivre un chemin (en aller-retour) pour rejoindre le point culminant de la montagne.... Ce que l'on ne fera pas, la météo est exécrable!

    Après avoir fait une petite pause boisson/grignotage, debout entre deux rochers pour se protéger du vent (et du froid), on continue notre chemin, dans de gros blocs de roches... On observe bien là l'aspect volcanique, car on avance sur des amas de rochers, autour et dessous lesquels on voit bien les failles et fissures. A un moment donné, on était censé passer au niveau du cône de 1902, avec une très jolie vue a priori... mais difficile de se repérer dans la brume, on voyait juste des formes rocheuses fantomatiques!!

    A partir de là, on a commencé à prendre une grande descente de rochers, très pentue et très longue... On espérait surtout à ce moment-là ne pas s'être perdus!!

    On arrive finalement en bas dans une grande cuvette, où le végétation est luxuriante et magnifique.

    Et c'est parti pour la dernière montée... On passera même par une échelle ! Cette montée est très pentue elle aussi, mais plus courte (vue de l'autre côté, on ne distinguait même pas le sentier tellement c'est à pic!)

     

    Youpi! Nous revoilà sur le chemin qui va du 1er au 2ème refuge : ce tour complet de la Caldeira nous aura finalement pris 2h15. Il ne nous reste "plus qu'à" redescendre... Et là, sur une partie quelque peu boueuse, c'est le drame, je m'enfonce dans la boue jusqu'aux chevilles!! J'ai failli y laisser mes chaussures... et ça a bien fait rire mon z'amoureux!!

    Bon autant vous dire que cette dernière descente m'a parue très longue, des marches, des marches, des marches... sans aucune visibilité toujours.... Pas d'intérêt donc de s'arrêter devant la table d'orientation!! On remarque aussi que certains ont mis de la ressource dans une petite cavité... 

    Allez finalement nous voilà revenus sur le parking de l'Aileron : 4h14' d'effort, pour 7km360 parcourus.... Avec un total de 744m de montée, et 752m de descente (36 étages quand même!!). Malgré la déception de ne pas avoir pu profiter des panoramas, cela a quand même été une superbe expérience : être au milieu de cette magnifique nature, profiter du silence, se sentir seuls au monde (nous n'avons croisé d'autres personnes qu'uniquement au moment de la redescente vers le parking), tenir le cap dans l'effort, le vent, le froid... Magnifique !!

    Je suis quand même allée dénicher sur le net des images de "ce que l'on aurait pu voir" si le temps avait été plus clément... (on s'en est bien sorti quand même, car malgré la brume et le vent, il ne s'est mis à pleuvoir qu'une fois arrivés à la voiture).

      le 2ème refuge

     la grande montée après l'intersection de Grande Savane

     la vue du sentier de la Caldeira depuis le cône de 1902

     la vue du 2ème refuge depuis le cône de 1902. On descend tout en bas (rochers au premier plan) pour remonter en face!

    « Boucle de RabuchonCascade Didier »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :